les écoutes du dimanche matin.

J’ai donc poursuivi l’audition attentive de ma récolte de samedi.

Tout d’abord, l’album de Jean-Pierre Ferland - les Vierges du Québec. J’ai quand même glané ici ou ailleurs quelques informations. Un chanteur romantique Québécois, un virage pop/rock avec cet album en 1974 (et un album semble-tel très réputé en 1970 - Jaune - qui a ouvert Ferland à un autre public). Donc, pour en revenir à nos vierges Québécoises, quelques chansons intéressantes, mais rien à se relever la nuit.

Ensuite, changement de calibre, avec la Symphonie N°14 de Chostakovitch. Clairement, une œuvre sombre, presque mortifère, le thème de la mort étant au cœur des poèmes mis en musique par Chostakovitch. Une symphonie passionnante, et une belle interprétation…

Poursuivre avec Dutilleux et sa 2e symphonie, une orchestration luxuriante, animée et éclatante. Une œuvre courte, moins de 30 minutes. La face 2 offre une autre œuvre de Dutilleux, métaboles. Un concerto pour orchestre, et un art de la variation complexe et fin.





Difficile d’en proposer des extraits, ça reviendrait à couper dans le vif de Dutilleux et Chostakovitch. Quant à Ferland, libre à vous de chercher sur le net.