Plutôt classique






















Un petit tour à Emmaüs Cabriés cet après-midi, et une petite récolte de quelques disques. Pour 1€ pièce, pas bien risqué. Oh, pas grand chose d’extraordinaire, pas la récolte du siècle. Mais quelques jolis disques de musique classique - quasi neufs, ce qui ne gâte rien, et qui ajoute au plaisir d’écoute. Et puis un disque un peu risqué, juste à cause de son titre plutôt intriguant. Et comme pour le moment, je n’ai pas osé le déposer sur la platine, je n’en sais rien de plus.



Vous l’aurez sans doute deviné, mais le disque de Jean-Pierre Ferland à forcément attiré mon attention 😈. Rien que le titre et le graphisme de la pochette… 
Pour le reste, je sais que Ferland est québécois, qu’il semble avoir eu une assez longue carrière, mais c’est tout !
En tout cas, pas mécontent de ma récolte. Pour le moment, je n’ai écouté que le Neil Diamond en entier. Pour tout dire, c’est loin d’être un artiste que j’écoute. Il y a de belles choses sur ce disque (produit par Robbie Robertson, guitariste de The Band), mais aussi des douceurs un peu trop sucrées à mon goût !
Et en ce moment, la seconde face du Requiem Allemand de Brahms par Karajan est en train de se finir. C’est beau, très beau. Bien sur, on peut reprocher à ce requiem une certaine austérité, voire même un peu de « lourdeur ». Mais que c’est beau !

Bon, je vous cause du Ferland plus tard… ou pas !