Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du septembre, 2015

fontaine

la vérité est ailleurs

un peu de douceur mainstream

J’ai eu envie d’un peu de douceur cet après-midi. Surtout après avoir lu les contributions nauséabondes qui ont fleuries sur un forum pourtant spécialisé en actualités Apple. Mais il suffit d’avoir dans un même titre Apple/Russie/Homophobie pour voir surgir du fond de la vase toutes les odeurs nauséabondes d’une fange peu ragoûtante !



et pourtant j’y retourne !

On pourrait croire qu’avec le dernier lot de 65 disques, je serais resté à la maison ce matin… Ben non. C’est comme une drogue en fait !
Donc ce matin, 5 vide-greniers et c’est seulement sur le numéro 4 que j’ai pu sortir des disques intéressants et potables des bacs. Il faut bien avouer que entre les misselchardou [de toute manière, même quand le vide-greniers est annulé, il y a encore du misselchardou] et autres georgesjouvin, c’est parfois difficile de rentrer avec des merveilles. Même si parfois, une belle trouvaille illumine la matinée. Bon, cette fois, pour être honnête, la récolte est sympathique, mais pas miraculeuse. Deux Pavlov’s Dog, Barry McGuire, et les Percussions de Strasbourg.
McGuire est un irlandais, interprète folk [il y a d’ailleurs plusieurs reprises deBob Dylan sur cet album] et le titre de l’album est celui d’une chanson très « engagée » à l’époque, en 1965.


un lot de disques

Un ami m’a donné il y a deux jours, un lot de disques vinyles. Dans les 65 disques, moitié musique classique, moitié pop/rock/soul/jazz. Autant dire qu’il a de quoi se faire plaisir. Déjà, un disque vraiment incontournable, et assez rare en plus. Ron Carter – Where? Celui là il va rester dans ma vinylethèque. un clic sur la photo Lot Disques Dans le lot, il y a quelques doublons (Sting, Gabriel, Nina Simone, M Jackson, McCartney, Shaft)  qui vont tenter d’être vendus au prochain vide-greniers, certains que je vais garder absolument (le Ron Carter sur !), et pour le reste leur sort sera réglé au cas par cas. Je ne suis pas un grand amateur de Cat Stevens, ni de Kate Bush, et j’avoue ne pas connaître la musique de Alan Parson Project… Donc, mes oreilles décideront. Et si quelques pochettes sont dégradées, les galettes, elles, sont en excellent état. Pour la musique dite classique, pareil, mes oreilles décideront !

l’image mystère du soir

espingouin

la poisse suite et fin ? Peut-être !

Step one : la batterie de la moto ! Merci le magasin Aldi, où j’ai trouvé et acheté il y a bien 3 ans maintenant cet appareil : Pour 12,99 €, ce chargeur de batterie m’a sauvé plusieurs fois la mise. Il faut dire qu’un des péchés mignon de la Moto Guzzi est sa faiblesse électrique. C’est le charme d’une Italienne. mais parfois, moins d charme et plus de fiabilité c’est mieux. Il est top ce chargeur. on le branche au secteur et sur la batterie, et il va reconnaître immédiatement le type de véhicule, voiture ou moto, si la charge est complète ou pas, et même si la batterie est HS ! Et donc, hier, installation sur la batterie, et diagnostic immédiat, batterie déchargée. Ensuite, c’est long, c’est long, mais ça marche. Et ce matin la moto démarre au quart de tour. Et tout à l’heure, je vais aller la faire rouler un peu, histoire de la dérouiller… Bref, pour le moment, tout est bien qui fini bien… Pour le moment ! Step two : la platine Dual… Je vais pouvoir réécouter The Hollies… Grace à cet o…

la poisse

Il y a des jours comme ça où tout va mal. Ce matin, je vais pour sortir la moto, et pouf, batterie totalement déchargée. Résultat depuis midi, elle est en charge. heureusement que j’ai un chargeur de batterie. D’ici demain, tout devrait être rentré dans l’ordre… Mais ça, ce n’est pas le pire… Non, le pire, c’est la platine, ma platine vintage Dual, qui me fait un gros caprice. D’un coup, en plein milieu de l’écoute d’un disque (The Hollies - Evolution), le son devient totalement pourri, grésillements et voix inaudibles… Pour tout dire, j’avais déjà eu le même problème il y a quelques semaines… Mais il avait été résolu très simplement, en enlevant la cellule et en la remettant… J’avais fait la manipulation la veille, histoire de m’entrainer pour un éventuel changement de cellule). J’avais, quand le problème est survenu, émis l’hypothèse d’un mauvais contact. Et c’était apparement le cas. Et puis ce soir, rebelote ! Donc re-manipulation. Mais là rien à faire… Le son reste toujours pour…

un dimanche de vide-greniers

Ce dernier dimanche, je n’ai fait qu’un seul vide-greniers. Il faut dire que ma chère épouse et moi-même avons passé la journée derrière (ou presque) notre stand pour vendre quelques bricoles ! J’ai même une vague photo.

toc toc [image du jour]

le lundi c’est Pills 'n' Thrills and Bellyaches

Je déteste les lundi.

Sauf en cas de Pills ’n’ Thrills and Bellyaches et de Joyeux Lundis…






Et pourtant, c’est dansant et funky à souhait. Mais Shaun Ryder chante comme un vrai branleur ! Il parait que ce disque a été enregistré à la Barbade, histoire d’éloigner les tentations de défonces de la troupe de Shaun Ryder… Raté, totalement raté. Cet album, c’est un vrai cocktail funky maracas mouvements du bassin moiteur et pilules euphorisantes… En fait, c’est l’album de rêve pour aimer les lundis ! Et en bon docteur, je peux vous en proposer une ordonnance complète… Il suffit de m’en faire la demande dans les commentaires…

un peu de blabla

Bon, demain, je vais faire un vide-greniers comme vendeur, histoire de faire quelques sous. Et je vais même vendre quelques disques vinyles (en gros moins d’une dizaine), dont 3 doublons. Et puis pour une fois, je serais le premier (ou quasiment) sur place, avant les concurrents.
Et je croise les doigts pour dénicher des vinyles sympas.

Collectionneur : Blonde on Blonde - Bob Dylan

Blonde On Blonde de Bob Dylan. 3 versions différentes dans ma vinylethèque. la réédition mono issue de coffret - The Original Mono Recordings (la réédition de ses 8 "premiers" albums comme à l’époque de leur sortie aux USA)Un pressage Hollandais qui doit dater de  1975La première édition française de 1966 en mono (cette dernière, je l’ai déniché en vide-greniers samedi 12 septembre (un peu amochée pour la pochette). Et étant donné la rareté de la galette, même avec une pochette abîmée, il m’était impossible de la laisser dans le bac, pas pour son prix de vente, le mien, hélas est quelque peu déprécié (photo en fin d’article).
(de la gauche vers la droite : même ordre que le petit texte au-dessus) Les différences sont flagrantes à l’intérieur.

édition original mono recordings
The Netherlands édition
Première édition française mono Le plus amusant, c’est quand un collègue du forum Shelter From The Storm m

mon bureau

Toujours dans la même veine que la fabrication de la table basse, j’ai restauré mon vieux bureau d’adolescent ! Ce bureau doit avoir plus de 40 ans ! C’était mon bureau quand j’en avais 14, c’est dire s’il a vu passer du temps, des devoirs, des lectures, des angoisses de la page blanche. Depuis quelques années, il était dans le garage, prenant la poussière, remisé dans un coin. En plus, mon fils avait eu l’insigne honneur de s’en servir un temps et surtout de le dégrader, juste ce qu’il faut. Après mon bricolage table basse, j’ai eu comme une envie de le remettre en activité. Ponçage, vernissage et remplacement de la "table Ikéa" qui faisait office de bureau. Et en même temps, lui laisser un aspect "vintage", sans vouloir gommer les marques du temps.
Ça fait tout de suite plus chaud et plus classe que le placage blanc du meuble Ikea. J’y ai même gagné du rangement et un peu plus de longueur…
Et puis, presque 45 ans, c’est un bel âge pour un meuble. Pas certain que …

complexe militaro-industriel

15 août 1970 - Catherine Ribeiro + Alpes

Inclassable, une sensibilité à fleur de peau, ce disque de Catherine Ribeiro + Alpes est sans doute le plus fort de leur discographie. Il faut avoir l’âme bien accroché pour l’écouter sereinement et en sortir indemne ! Catherine Ribeiro exprime dans ce disque, dans ses textes (en partie improvisés pour le long titre Poème non épique) une douleur et des émotions humaines d’une intensité folle.






Linge à la fenêtre [image du jour]

Graphiques

J’ai piqué l’idée sur le blog du Diablotin, je pense qu’il ne m’en portera pas rancune.

Le temps orageux de cette nuit a certainement perturbé la plupart des vides-greniers du coin. Je vais en profiter pour faire un peu de classement, de rangement et aussi pour rattraper mon retard et faire maigrir la pile de vinyles à écouter…
En attendant, après une mise à jour de la base de données vinylesque (et sous réserve de quelques oublis), j’arrive à 1416 albums…
Je me suis donc pris au jeu de regarder la répartition des genres musicaux ! Ma petite base de données - réalisée avec Libre Office - et ses requêtes m’a été bien utile.

On va être clair, les catégories ne sont pas forcément affinées, par facilité essentiellement ! Un exemple : dans la catégorie Pop Rock Folk, il y a quand même des nuances entre par exemple Bruce Springsteen et Gong… Mais c’est comme ça, même catégorie, c’est arbitraire et c’est tout !





























Ne me demandez pas pourquoi il y a un genre Punk et pas un genre Musique Progressive, …

Demain, j’écoute et je range

tous les disques qui s’empilent depuis plusieurs mois…

Rouge

La Girafe du jour !

Indices pour la devinette d’hier !

J’ai lancé une petite devinette hier, ça m’a pris comme ça. Il fallait deviner à quoi pouvait correspondre la série de lettres et chiffres sur cette photo :




Pour vous aider encore mieux : Ce n’est pas le nombre de pages de récriminations contre mon hébergeur suite à la panne du blog Comme avancé par l’ami Xavier, ça doit être la référence d’un vinyle. Donc on s’approche de la réponse. Ce n’est pas un album de Bob Dylan.C’est un album dont j’ai parlé récemment sur le blog.On doit pouvoir distinguer la référence sur une photo.Le site incontournable c’est Discogs. Voilà. Bon, comme je vous fait bosser (juste un peu), il y aura une petite récompense (une surprise).

La table est basse

Histoire de m’occuper l’esprit et les mains, une tentative de bricolage. Soit une palette en bois, abandonnée sur un trottoir.

Nature… Ponçage, deux couches de vernis transparent, un petit pochoir et une "couverture" transparente…


Bien sur, il y a des défauts, je suis un bricoleur très amateur, mais je suis content du résultat. Et puis ça change de la table basse Ikea…


Et pour finir ce petit article totalement futile, une devinette.

Alors donc, la devinette est la suivante : cette inscription a une signification précise. Laquelle ?

Indice : on doit pouvoir la retrouver dans un article récent ! :-) Rien à gagner, juste pour le fun.

Electronic Experience : la trouvouille de dimanche.

Si je vous dis Claude Denjean et le Moog Synthetizer ? Ah aah !

Vous savez vous servir de ce truc vous ? Moi non ! Et pourtant j’ai de vagues souvenirs d’un apprentissage pendant ma scolarité, sans doute au collège ! Résultat, je sais ce que c’est, mais je ne sais pas m’en servir…

Pixie

En passant…

Un petit coup de blues en ce moment. La rentrée, mais pas pour tout le monde. Encore en recherche d’emploi pour moi. Et à mon âge ça devient compliqué. Et puis le monde qui tourne bizarrement, avec des images insoutenables.

Il reste quoi ? la musique pour adoucir un peu tout ça. Juste en passant, quelques notes de musiques, avec des artistes très différents sur les platines de la maison.

Bernard Lavilliers et l’album Voleur de Feu, bien, Gustav Mahler et sa symphonie N°5 (par Kubelik), pas celle que je préfère, étrangement, j’ai trouvé qu’elle manquait de force et de gravité… Puis Shyllo, groupe rock français éphémère avec un seul album et puis s’en vont (je crois avoir lu quand même que les membres de ce groupe – pour la plupart – sont encore en activité derrière d’autres artistes) et peu d’information sur ce disque. Album très sympathique, une pop rock à la Eagles et un guitariste (Jean-Yves Lozac’h) plutôt bon, une découverte sympa. Mais pas vraiment d’information sur le net, comme q…

Boucle