Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du janvier, 2019

The Songs Of leonard Cohen

Enfin, son premier album s’est ajouté dans ma vinylethèque. J’ai, au fil des vide-greniers, déniché un certain nombre d’albums et j’ai aussi acheté son dernier, paru quelques temps avant se disparition. mais je n’avais pas encore eu la chance de tomber sur son tout premier, album pourtant courant. Un album magnifique, dans lequel il n’y a rien a jeter. Il contient entre autre la chanson dédiée à sa muse Marianne.
Il a rejoint Marianne




Pour tout dire, j’ai déniché l’album il y a deux jours, dans les bacs de ma Ressourcerie (de prédilection), avec trois autres albums. C’est surement le plus indispensable des quatre disques. Le Maria Bethânia est agréable à écouter, pour les deux autres albums (d’artistes du Québec), ils n’ont pas encore été posés sur la platine.



Dis papa, c’est quoi le Métal ?

Vous avez toujours voulu savoir la différence entre les différents genres de métal ? Et bien ne cherchez plus, on vous explique ça avec une histoire de chevalier qui doit délivrer une princesse retenue par un vilain dragon…
POWER METAL : Le chevalier arrive sur une licorne blanche, parvient à déjouer les plans du dragon, sauve la princesse et lui fait l’amour dans une forêt enchantée.TRASH METAL : Le chevalier arrive, se bat contre le dragon, sauve la princesse et la baise.HEAVY METAL : Le chevalier arrive sur une Harley Davidson, tue le dragon, boit quelques bières et baise la princesse.SPEED METAL : Chevalier-tue-dragon-sauve-princesse-la-baise.HARD ROCK : Le chevalier arrive en short avec une casquette. La princesse se casse dégoutée.BLACK METAL : Le chevalier arrive, tue le dragon et boit son sang, baise la princesse et boit son sang, puis la sacrifie à Satan.SYMPHONIC BLACK METAL : La même chose mais en finesse.HAIR METAL : Le chevalier arrive avec une coiffure 80’s, envoie un bai…
Alors, un film culte,Jim Jarmusch, Tom Waits, Roberto Benigni et John Lurie « in person » ! Et la bande son qui va avec ! Une précision, je n’ai jamais eu l’occasion de voir ce film ! Je sais, ça semble paradoxal ! Mais c’est comme ça, pas assez cinéphile sans doute !
J’avais déjà l’album au format vinyle (et même en double) et j’ai rapporté le CD directement de ma ressourcerie bla-bla. La différence avec le LP, des pistes supplémentaires issues de la BO d’un autre film, Variety d’une certaine Betty Gordon. Et celui-là je connais encore moins que le Jarmusch.
Et la Bande Son ? Elle navigue entre blues et jazz électro acoustique et nonchalant. Elle distille une atmosphère, sans doute celle du film, un peu poisseuse et traitante, comme celle des bayous de la Louisiane (l’histoire du film s’y déroule). 13 titres, petites vignettes (entre 30 secondes et 2 minutes 50) décalées. La seconde bande son est plus jazzy et blues, mais on ne peut que reconnaitre la touche décontractée de John Lurie…

Regeneration - The Divine Comedy

Après l’album de Araïk Bartikian et celui de Gaguik Mouradian (dont je vous parlerais dans un autre billet), j’avais besoin d’un truc un peu moins austère. Et l’album de The Divine Comedy a parfaitement rempli son rôle. Une Pop orchestrale et « soft » très agréable sans risque pour vos oreilles !



Un son velouté et doux, comme une tristesse qui en émane, la sonorité de cet instrument arménien - le doudouk - est saisissante dès qu’elle s’élève. On a l’impression de ressentir la douleur et la tristesse du peuple arménien.



Forcément, quand je tombe sur ce genre d’album, il y a 2 jours, dans ma ressourcerie pourvoyeuse de quelques beaux albums, je ne peux qu’être à a fois intrigué et circonspect ! Et c’est un bel album que j’ai posé sur la platine. Araïk Bartikian, seul avec l’instrument : entre transpositions de « chants » traditionnels arméniens, sacrés (transpositions de liturgies), populaires, compositions contemporaine et improvisations, en fait c’est une musique ni triste ni gaie, mais les deux à la fois qui se déroule au fil de l’écoute de l’album. Une sonorité (un rêve) étrange et pénétrante, aérienne et terre à terre. Belle découverte.

PJ Harvey 4-Track Demos

Je vais être totalement honnête, je ne connais PJ Harvey que de nom. J’ai sans doute entendu une fois ou deux certains de ces titres, mais guère plus. Je n’ai en fait jamais eu l’occasion d’acheter un album, que ça soit en CD ou en vinyle. C’est chose réparée hier avec ce CD déniché à ma ressourcerie de prédilection.
Un album écorché vif ! Un son énorme, brut de décoffrage et puissant entre blues et rock. Une puissance vocale et sonore. Rudesse de l’interprétation. Un album surprenant, et qui donne envie d’explorer la discographie de la dame, même si selon ce que j’ai pu en lire ici ou là, cet album est plutôt « atypique » dans la production de PJ Harvey, démos de son précédent album et plusieurs inédits. L’album s’ouvre avec le titre Rid Of Me ! Bonne écoute !



CD Audio et musiques éclectiques

Un passage vite fait à la ressourcerie cet après-midi, pas de (nouveaux) vinyles dans les bacs et donc coup d’œil aux CD Audio. Et pour 3€ en tout, de la Pop avec The Divine Comedy, de l’écorchée avec PJ Harvey (j’ai posé cet album en premeir sur la platine, et c’est du cru et du brut), comme un air de jazz avec John Lurie et puis deux albums pour découvrir, un label français entre jazz et musiques du monde actuelles.

Albums posés sur la platine…

Les quelques albums posés sur la platine ces deux derniers jours ! Entre folk engagé avec Môrice Bénin, la guitare électrique de Geneviève Paris, les poètes mis en musique par Léo Ferré, le Folk médiéval, le Punk soft sur cet album des Wampas, souvenez vous du « tube » Chirac en prison, et la noirceur de Thiéfaine… écoutes éclectiques ! Et d’autres à suivre en ce dimanche quelque peu maussade.


Les Wampas - Evangelisti

Bon, tout à l’heure, une course à faire à la ville – Aix en Provence – et vu le bordel que c’est avec des travaux partout il faut avoir envie. Et comme je n’étais pas loin de la Fnac, je me suis dit « tiens si j’allais voir les soldes » ! Je précise que je dois mettre les pieds dans une Fnac environ une fois par an max deux. Alors, des bacs entiers de CD bradés entre 1 et 4€ (je n’ai même pas regardé les bacs de CD ! ), et coté vinyles, tout juste un bac avec une vingtaine de disques. Alors soit tous les vinyleux ont déjà fait leurs courses, soit il n’y avait rien à se mettre sous la dent ! Et comme je ne suis pas du genre à me précipiter au moment des soldes… Bref, j’ai quand même fouillé un peu et j’ai pris un disque ! Oui monsieur ! Il était étiqueté à 26 € et un beau sticker rouge : jusqu’à -60% ! Résultat payé 5,30€ ! Je ne sais pas comment 60% de 26€ ça peut faire 5€30, mais pas grave, j’accepte ce calcul ! Et c’était le disque le plus intéressant du bac.
Le dernier album desWamp…

Jean Cohen Solal, 1971 Flutes Libres

Une pochette kitch, pour tout dire quasiment une « mochette », et il n’en fallait pas plus pour aiguiser ma curiosité. Mais c’est surtout le nom qui m’a quelque peu titillé et puis les instruments des accompagnateurs : Sitar Indien et Tablas. Bien sur le mélange avec des flutes risquait d’être du genre folklorique moisi ! Sans compte en très gros, le « Musiques et instruments insolites » ! De quoi craindre le pire. Et les notes de pochette à l’intérieur du gatefold n’étant pas plus éclairante, c’est un poil dubitatif que j’ai pris le disque. 1€, pas un gros risque, sauf celui de rejoindre les drouilles dans la caisse à drouilles… Je rentre de la ressourcerie, je consulte Discogs et https://www.discogs.com/fr/Jean-Cohen-Solal-Flutes-Libres/release/1645184

Les recherches rapides, avant de poser l’album sur la platine me renseignent sur un artiste hors normes. Et l’article de Libération achève de me convaincre que ce n’est pas du folklore ringard ! Et puis enfin l’écoute. Un coup de cœur,…

Sur ma platine depuis samedi dernier (12 janvier)

Pas de long discours, juste une petite image ! Par contre aujourd’hui, pas eu envie d’écouter de la musique. Ça arrive parfois.

Un Fleetwood Mac et un Wings

Ressourcerie encore. Petit saut rapide à ma ressourcerie favorite ! Il semble que depuis 1 mois, les disques intéressants y refassent quelques apparitions. La dernière petite, l’album de Jean-Cohen Solal / Flûtes Libres (je crois bien que je vais lui offrir un petit billet un de ces jours). Et depuis, pas forcément des pépites, pas forcément des raretés, mais des albums sympathiques. Et donc encore aujourd’hui, deux albums sympathiques. Bon, le Fleetwood Mac n’est sans doute pas le plus essentiel ! D’ailleurs, j’ai laissé quelques disques, un Genesis mais la pochette était plutôt en mauvais état (Selling England By The Pound) et le Ommadawn de Mike Oldfield (que j’ai trouve ici même il y a un mois). Et depuis le début de l’année, c’est le septième disque que je déniche là-bas. Ah j’oubliais les deux autres albums de Morice Bénin, des doublons en fait, mais que je n’ai pas pu me résigner à laisser. 
Retour à La Ressourcerie
Pour tout dire ma résolution de ne plus acheter autant de disq…

Bob Seger - No Man’s land

Je suis longtemps passé à coté de cet album, sans doute par indifférence. Et puis, comme il y a quelques jours, j’ai pu le dénicher à très petit prix (5 albums pour 2€ : Premier vide-greniers de 2019) il était donc temps de le poser enfin sur la platine. C’est basique, simple, énergique. Du très bon rock, sans prétention aucune, sauf celle de prendre du plaisir à écouter ! Excellent album !

Ommadawn - Mike Oldfield

Ommadawn est le troisième album studio du musicien britannique Mike Oldfield, paru en octobre 1975 chez Virgin Records. Il clôt la trilogie amorcée avec Tubular Bells, succès critique et commercial colossal et poursuivie avec Hergest Ridge, qui s'est bien vendu mais qui a connu de sévères critiques. Comme ces deux opus, Ommadawn se compose de deux suites d'environ vingt minutes, qui occupent chacune une face du disque. En novembre 1975, il se hisse à la quatrième place des charts britanniques. (source Wikipedia)


Un petit lot de 3 vinyles et un CD déniché encore à la ressourcerie. Bien sur pas aussi surprenant que la dernière fois et le Jean Cohen-Solal, mais il semble que avec un peu de chance, il se trouve encore quelques albums intéressants dans leurs bacs. Petite précision, le François Cahen (excellent musicien de jazz français, avec un accompagnement des plus qualifiés), je me suis rendu compte que je l’avais déjà trouvé en vide-greniers il y a quelques années… Mais je ne…

[Le Chat du Jour] Omalée sort de sa boite !

Blog Notes Hors Service

Chers amis lecteurs,

Comme vous avez pu le constater, depuis vendredi 11 janvier 2019, le Blog Notes (Sardequin) est en panne. Impossible d’afficher la page d’accueil, impossible d’accéder à l’interface d’administration, impossible d’accéder au moindre article. J’ai d’abord suspecté une panne, une maintenance chez l’hébergeur - OVH - d’autant qu’au bout du compte, après un long moment de chargement de la page, un message très succinct : 504 Gateway Timeout - The gateway did not receive a timely response from the upstream server or application. Typiquement le genre de message d’une maintenance ou d’un incident sur le serveur. J’ouvre quand même un « ticket » incident chez OVH, une première réponse rapide comme quoi on transfère ma demande vers le service d’aide adéquat et qu’un technicien viendra m’apporter une réponse. Et depuis vendredi, rien, nada, pas de réponses. J’ai relancé plusieurs fois, en vain.

N’excluant pas une « panne » ou un bug de wordpress, j’ai procédé à quelques ten…

Mes albums des Rolling Stones

Deux petits 45T, des 33T dont certains en double et même en triple exemplaires, Live, Albums Studio, Compilation. Tous dénichés en vide-greniers, par exemple, le Exile On main Street à 5€ et il avait sans doute échappé aux concurrents ce jour là. Le Black and Blue, premier exemplaire déniché sans pochette, j’en ai fabriqué une, et puis quelques temps plus tard, trouvé l’album complet !
Hélas, ça fait un bail que je ne suis pas tombé sur un de leurs album en vide-greniers (ou en Ressourcerie).


Exemple avec After-Math 3 éditions avec des track-list un peu différentes (de pas beaucoup) https://www.discogs.com/fr/The-Rolling-Stones-After-Math/release/1637866https://www.discogs.com/fr/The-Rolling-Stones-After-Math/release/2743786https://www.discogs.com/fr/The-Rolling-Stones-Lâge-Dor-Des-Rolling-Stones-Vol-5-After-Math/release/11587848

Le TOP 10 des trouvailles de l’année 2018…

Alors, ce TOP 10 de l’année 2018 ? Pas simple. Une sélection de 37 albums, dont 2 au format CD, ce qui est une première. Il faut dire que cette année a été bien moins riche que 2017. Moins de vinyles dans les vide-greniers et logiquement moins de disques intéressants. Et le constat a été partagé par les copains que je croise très régulièrement en vide-greniers et conventions. Alors, si dans cette liste, il y a eu des qualifiés d’office pour le TOP 10, les autres ont dû faire leur place à l’écoute. Car oui, j’ai tout reposé sur la platine, pour un choix totalement sincère et subjectif bien sur ! Petites explications pour les critères de mon choix et donc de ce TOP 10.
Les raisons subjectives !la musique, claque musicale, découvertela joie de retomber sur un album ayant marqué les lointaines années de ma jeunesse passéela rareté du disquel’originalité et puis d’autres considérations obscures et subjectives…


Petite précision, certains liens pointent vers mon Blog Notes « officiel » chez O…

La Blanche Hermine - Gilles Servat.

La panne dure toujours, je crains fort d’être obligé de réinstaller wordpress, il me faudra juste beaucoup de courage ! Je ne sais pas si j’en ai vraiment ! En attendant musique avec Gilles Servat !


Bien sur, j’aurais pu vous mettre une chanson en Breton, mais pour vous faire souvenir, la chanson écrite et composée par Gilles Servat qui évoque forcément la Bretagne et la volonté de faire vivre une identité !

Consolation en musique !

Un petit Neil Young sur la platine, son premier album en « solo », folk, doux, pas encore le Neil Young grunge qui arrivera quelques années plus tard.


Il faut bien ça pour clamer le stress de la panne de mon Blog Notes (officiel) chez OVH ! Elle dure depuis hier vendredi (11 janvier) vers 11h. Toujours pas de réponse de OVH, histoire de savoir si le problème vient de mon installation de Wordpress ou du Serveur chez OVH ! Pour le moment, je ne peux qu’attendre une réponse ou le retour miraculeux de mon blog notes.
Alors, mon blog de secours est bien utile. Pourtant, j’avoue ne pas vraiment aimer cette interface plutôt austère et surtout limitée en fonctions. Mais il faut bien faire avec !

EVOHE

Arrivé ce jour dans ma boite au lettres, la dernière production du Label Vapeur Mauve Productions, avec l’album d’Evohe !

Vapeur Mauve Production - Evohé

Pour le moment, je fait tourner sur la platine CD les 43 minutes du titre K’A, et c’est absolument époustouflant ! Du rock progressif de ce qu’on va définir comme Musique Zeuhl, dont Magma en est la figure tutélaire ! L’album vinyle en lui même est plutôt court - 2 face, 2 titres de 16 et 18 minutes (la version « courte » de K’A) !

La qualité de ce je viens de poser sur la platine me fait augurer du très très bon pour les autres titres !


Retour à La Ressourcerie

7h30, mardi 8 janvier 2019, un passage à ma Ressourcerie de prédilection. Nouvel arrivage de vinyles dans les bacs, on dirait que l’année commence mieux. Bref, pris 5 disques, pour 5 euros, et je crois que ma résolution de ne pas acheter trop de disques est déjà fichue ! Et j’en ai laissé deux autres (de Morice Bénin), que j’avais déjà. En revanche, j’ai sauté sur le Neil Young, même s’il était déjà dans ma vinylethèque ! Pas grave, je vais voir, il semble en meilleur état.

Pour tout dire, l’année ne commence pas si mal. Déjà 10 albums vinyles de plus. Il n’y a rien de bien rare, rien de bien exceptionnel, mais rien d’inutile. Peut-être une petite réserve sur le Neil Diamond, mais je lui laisse sa chance ! Quant au Morice Bénin, il vient donc s’ajouter aux 9 autres albums de ma collection.

Premier vide-greniers de 2019

Premier vide-greniers de la saison, un froid assez glacial, et mine de rien beaucoup de stands. Je ne misais guère d’espoir sur cette manifestation, plutôt pauvre en vinyles (pour tout dire, les amis chineurs font généralement l’impasse sur ce vide-greniers). Je crois bien que la dernière fois, ça remonte au mois de février 2018 (et il devait faire presque aussi froid). C’est pourtant une manifestation qui se déroule une fois par mois sur le parking du grand centre commercial (Géant Casino) du Jas de Bouffan à Aix. Mais les récoltes plutôt maigres des années précédentes me l’ont fait éviter ! Mais histoire de démarrer l’an 2019, j’ai fait une exception.

J’ai, comme l’an dernier, très vite, les mains gelées. Et les premiers bacs de vinyles, peu nombreux, ne sont guère enthousiasmants ! Peut-être le premier album d’Orchestral Manoeuvres In The Dark aurait-il pu me tenter. Mais essayant de tenir ma résolution de ne pas acheter trop de disques inutiles, je résiste. Et puis craquer le bil…

Le Blog Notes est en panne !

Gros stress depuis ce matin 11h00, mon Blog Notes que j’alimente depuis plusieurs années est en rade ! Le Blog Notes (officiel)

Page blanche, erreur 504 Gateway Timeout depuis ! Impossible d’accéder à l’accueil, à la page d’administration. Pourtant, la base de données est toujours présente, j’y accède à partir de mon navigateur. Le FTP fonctionne parfaitement. J’ai d’abord envisagé un problème avec une ou des extensions Wordpress, et j’ai donc appliqué une recette toute simple, les désactiver en passant par le client FTP, et en renommant le dossier Plugins en Plugins_old ! Sans effet. Puis je me suis dit que peut-être le thème que j’utilise était le fautif. Hop, direction le dossier Thèmes sur le FTP, et modification du nom du thème potentiellement fautif (en thèmemachin—old) ! En principe Wordpress applique le thème par défaut ! Résultat néant ! Toujours la même page blanche depuis cette fin de matinée.

J’ai ouvert un « ticket » d’incident chez mon hébergeur — OVH — et depuis j’atten…