Accéder au contenu principal

Articles

Affichage des articles du 2016
Vous connaissez Pierre Barouh ?Pas certain ! Mais si on évoque la chanson « à bicyclette » chantée par Yves Montant ? Si on évoque « Un homme et une femme » et son chabada bada… ? Ça vous parle un peu plus ? Et si j’évoque un label musical, un label vraiment indépendant, qui se nomme Saravah, et qui vient de fêter ses 50 ans ? Higelin, Brigitte Fontaine, la musique du Brésil et la Samba, Nana Vasconcelos, Steve Lacy, Maurice Vander… Ça vous parle ? Peut-être un peu plus !

Pierre Barouh vient de rejoindre les étoiles, il avait 82 ans !

Saravah — 50 ans !






Clic Ici

Confrontation

The Flaming Lips - Yoshimi Battles The Pink Robots

[Image du jour] Copy Cat

[Image du Jour] Pavillon Noir ?

En attente d’écoute…

Ciel menaçant !

La récolte du week-end

Entre vide-greniers et convention du vinyle.

Money !

Cerises sur une table

Images en vrac…

Des chats, un tiroir…

Musiques en écoute

Entre hier et aujourd’hui, musique plein les oreilles.

Entre hier et aujourd’hui, j’ai écouté plus de CD que presque une année ! Comme quoi, parfois certaines chines de vide-greniers sont très fructueuses. De belles choses dans ses 6 albums qui ont tournés sur ma platine CD.

Oui, il m’arrive d’acheter des CD audio

Surtout quand le choix est séduisant et les prix sont avenants.


Du Rock, du Reggae, de la Pop, la récolte est jolie ! Surtout que pour 5€ les 10 CD (1€ le CD, mais 0,50 cts en en prenant 10), ça valait la peine de fouiller. Et il y avait du monde autour des deux caisses de CD. Et au vu du sac qu’un collègue avait en main, j’ai du laissé passer sans doute d’autres disques sympathiques. Comme quoi, il faut de temps en temps fouiller les bacs de CD. J’avoue, c’est quelque chose qui m’arrive très rarement. La dernière fois, j’avais trouvé les album de Autour de Lucie, du Dominique A… Mais ça remonte à quelques années. Bien sur, je regarde parfois, mais c’est souvent très banal ! Bon, j’ai quand même pris 4 albums vinyles, mais ça c’est presque la routine (la suite d’ailleurs dans l’article in progress…).

Week-end de Pentecôte - récolte vinylique

Bon, je ne sais pas si on peut dire vinylique, mais pas grave, allons-y gaiement.
Samedi, le 45T de Wilson Pickett et le Gilbert Laffaille et dimanche, les quatre autres disques. Lundi, encore un ou deux vide-greniers et j’espère encore des disques !


Le some friends de The Charlatans tourne sur la platine, et c’est vachement bien !
Suite et donc fin des vide-greniers du week-end de Pentecôte.

Un chouette vide-greniers ce lundi de Pentecôte à Belcodène. J’y ai même acheté des CD audio, rare moment à savourer. Et puis ces quatre albums, sur deux stands différents ! L’album à droite sur l’image, c’est un album de Carlos Santana et Alice Coltrane (épouse de John Coltrane et excellente musicienne - pianiste, organiste - aussi). J’imagine sans trop de peine un album à la fois free jazz et space jazz. Je vous en dirais plus quand il aura tourné sur la platine.
Entre ces vinyles et les CD à écouter, je crois que je vais faire une petite pause dans mes dépenses. Bon, en même temps, peut-être pas !

La récolte du 8 mai 2016

La suite et toute l’histoire sur le Blog Notes officiel : Les vide-greniers du dimanche 8 mai 2016

Muguet, Mistral et quelques vinyles.

Le muguet est glacé ce matin. Le mistral lui, est encore une fois de plus gagnant ce dimanche ! Ciel bas et nuageux, et vent glacial, l’équipe gagnante pour une matinée franchement désagréable. Il m’a fallu un peu de courage pour sortir, et aller chiner ! Résultat, alors qu’il y avait plein de spots à fouiller, je me suis contenté de deux vide-greniers ce matin. Trop froid pour déambuler sereinement. Et puis sur le second, j’ai dépensé en 3 disques le reste du contenu de mon porte-monnaies. Il faut dire que je me suis fixé une règle, pas plus de 20€ dans la poche, histoire de ne pas acheter trop et trop vite. Et aujourd’hui, j’ai donc dépensé 20€ en 5 disques.

Pour 5€ en tout donc, le Aretha Now, une petite compilation (1€), la compilation anniversaire - les 20 ans de la Motown (belle petite cote sur Discogs) et le Ravi Shankar pour 2 fois 2€ (belle cote aussi pour l’indien dopé au LSD). C’était sur le premier vide-greniers. D’ailleurs, il y a un truc que j’ai de plus en plus de mal à …

MotorBike Cat

Zanov - Moebius 256 301

C’est pour ça qu’on chine, qu’on se lève tôt pour écumer les vide-greniers, qu’on fouille dans des cartons de vinyles moisis, qu’on écarte les sergelama et autres georgesjouvin. Pour tomber sur des trucs bizarres, rares et intéressants. Parce que, autant le dire, ça devient de plus en plus difficile de dénicher les classiques du rock des années 65/70 (et aussi, il n’y a pas que ça), parce que la mode du vinyle fait que de plus en plus de gens, jeunes souvent, s’y intéressent. Alors, il faut parfois se fier à son instinct, à un peu d’intuition. Je ne suis pas un spécialiste, je ne connais pas tout sur tout. Mais il y a forcément des pochettes et des titres qui intriguent, des versos de pochettes qui mettent sur une piste. Alors, je prends un petit risque de dépenser 1€ pour un disque. Bonne pioche… Musique électronique « analogique », synthétiseur mythique, un titre qui respire un univers SF, forcément, ça intrigue. Zanov est un pionnier de la musique « électronique » des années 1975 à…

Vide-greniers, une reprise molle !

Il a fait beau aujourd’hui, frais ce matin et plutôt chaud en fin de matinée. Et j’ai fait pas mal de route, histoire de sortir de ma zone de «confort» et pour ne pas rencontrer mes concurrents habituels. Entre La Tour-d’Aigues, Cereste, Saint-Maime et La Roque d’Anthéron, ça fait pas loin de  179 km ! Les routes sont sympathiques, et le Luberon une belle région. Il fallait bien ça pour effacer la relative déception des trouvailles de la matinée. Pour tout dire, même si je n’ai dépensé que 7€ pour les quatre galettes, j’ai dépensé bien plus en essence. Les trois premiers disques, sur le premier vide-greniers et le numéro quatre sur le troisième vide-greniers. Mauvaise nouvelle, le Bob Dylan est voilé, je ne m’en suis rendu compte qu’en rentrant (le froid du matin a anesthésié ma vigilance), et en plus je l’avais déjà. Le second album de Renaud, c’est sympa, ça rappelle des souvenirs. Pour les deux autres, musique folk au programme.
En espérant comme toujours trouver mieux dimanche pr…

Chat alors !

Café du matin

gouttes d’eau

one more cup of coffee

Une mine d’or, un magasin de bonbons…

Je voulais vous faire partager une petite trouvaille !

Une mine d’or, un magasin de bonbons !
L’entrée est ici : la mine d’or, le magasin de bonbons
Je vous laisse explorer, il y en a pour tous les goûts ou presque.
Et la qualité gustative semble vraiment au rendez-vous !
De l’AOP pur jus !
Alors, prenez un peu de temps pour fouiller, et choisir !
C’est du bon, du très très bon.

Légion de déshonneur…

C’est l’histoire d’un deux poids, deux mesures, ou la légion d’honneur et le prince saoudien…

Quand on pense qu’il y a une paire d’année (c’était en 2013), quand Aurélie Filipetti, alors ministre de la Culture avait voulu la donner à Bob Dylan*, et que le général jean-louis georgelin (m’en vais pas lui faire l’honneur de lui mettre des majuscules à ce crétin gradé) grand chancelier de la légion d’honneur avait opposé son véto pour cette remise pour je cite :

"A l'époque, on m'avait dit [qu'il] était le chantre de l'antimilitarisme et qu'il avait visiblement été un consommateur de stupéfiants."
Voilà les raisons pour lesquelles ce grand machin en képi ne voulait pas de Bob Dylan dans le cortège des médaillés. Antimilitariste, et pire sans doute, il avait aussi chanté pour les droits civiques des Afro-Américains (quel ingrat, oser ainsi s’élever contre son pays). Sans compter la drogue, Monsieur, un personnage décadent, et une musique sans aucun doute perv…

Marseille plage [ou presque]

X-Files, chronique sans spoilers

Alors, que penser de ces deux premiers épisodes de cette nouvelle saison ?
Déjà, histoire de poser le « décors » X Files revient 13 ans après la fin de la série. C’est dire si ça fait un bail, un gros bail. Mon fils n’avait que 7 ans, il ne se souvient que de la musique angoissante sans compter que en plus sa mère lui avait interdit de regarder. Bon, c’est vrais que 7 ans, c’était un peu jeune pour regarder cette série.
La série, à l’origine, se partageait entre épisodes « one shot » ; une histoire, une enquête et une résolution (ou pas), et entre un arc mythologique ; le complot du gouvernement US et des Aliens, ainsi que la quête sans fin de Fox Mulder de retrouver sa sœur, enlevée par les Aliens.
Les deux épisodes :
Épisode 1 : Je ne vais pas dévoiler l’intrigue, enfin, pas trop. Donc pas de spoilers. On va donc retrouver Scully et Mulder au cœur du fameux arc mythologique de la série, le complot mondial. Et c’est sans doute là que le bas blesse. Ceux qui ne connaissent pas la sér…

[en mode flemmard] quelques liens vers le Blog Notes officiel et deux images du jour d’avant !

Donc, histoire de poursuivre l’alternative au cazou !

Homonymes : Renaud

Chronique rapides sur ma platines

Retour, Brocante, Dominicale ?




Belle vie pour Shiva

Marley… le chat

chats dormants sur canapé

une galère informatique

Dans un précédent billet, j’avais parlé de la panne de l’iBook G4 (12 ans d’âge quand même). J’ai donc tenté en suivant la suggestion de Diablotin un démarrage en mode Target (câble Firewire entre l’iBook et le MacBook Pro). Et là, un magnifique message m’informe qu’il faut sans doute formater le disque dur. Bref, c’est la grosse panne.

Donc, ce matin, je tente donc la réinstallation du dernier système Mac OS X présent sur l’iBook, à savoir Leopard.


Tentative numéro 1 : j’insère le DVD de Leopard, touche C au démarrage, l’installation se lance… Et ¼ d’heure avant la fin, message d’erreur. Impossible de finaliser l’installation. Et bien sur au reboot de l’iBook, plus aucun système vu que j’avais formaté le disque dur. Premier coup de chaud !Tentative numéro 2 : j’installe le DVD de Tiger. Mais, là aussi, échec. En fait il s’agit d’un DVD de mise à jour, et il faut un système valide pour l’installer… Deuxième petit agacement.Allez, puisqu’il le faut, je recommence avec les DVD d’origine …

petit bug et grosse panne.

Fin de vie ?
Fin de semaine difficile pour mon vénérable iBook G4. Le cap de la douzième année lui aura été fatal. Il ne servait plus beaucoup, mais mon épouse l'utilisait parfois pour faire quelques recherches sur le net, pour aller sur des sites administratifs aussi. Il faut dire que Laurette à un rapport avec l'informatique plutôt laborieux. Et qu'elle se sent mieux dans le jardin ou avec les chats de la maison que devant un écran d'ordinateur. Bref, hier, impossible de le faire démarrer. La séquence d'allumage démarre, on entend le boing, la pomme sur l'écran s'affiche, la petite roue crantée tourne, et au bout de quelques instant, écran noir, et l'iBook s'éteint. La batterie est morte, mais ça fait un certain temps qu'elle ne tiens plus que quelques dizaines de minutes. Mais elle n'est pas en cause. J'ai bien essayé les différentes manipulations préconisées, mais aucune ne fonctionne. Et même la petite loupiote, à l'avant de l&#…

le libraire s’amuse

Dur métier

Que celui de libraire, surtout quand il s'agit de livres qu'on n'a pas demandé à vendre. Exemple avec le truc de Sarko, envoyé par le distributeur aux librairies, alors que celles-ci n'avaient rien demandé ! Et comme le renvoyer est à la charge du libraire…



Alors, la mise en place est l'occasion de s'amuser un peu, de se "venger" en quelque sorte.

allumettes

L’instant Café du Jour

Un requiem

Il n’y a pas que celui de Mozart. C’est peu dire que j’apprécie le Requiem de Mozart. Mais ça faisait un bail que je n’avait pas déposé dans la platine celui de Gabriel Fauré. Pour paraphraser Wikipédia, c’est une œuvre pleine de douceur, d’émerveillement, d’humilité et d’espoir.  Bon, ça veut tout simplement dire que ce requiem est tout sauf tragique comme peut l’être celui de Mozart par exemple. Peut-être tout simplement, parce qu’il a été composé par Fauré sans intention particulière, et que ce n’est pas le pressentiment d’une fin tragique. C’est au contraire une fin paisible, solennelle certes, mais douce, apaisée.  Ça faisait longtemps qu’il n’était pas passé sur ma platine, et ça fait un bien fou d’entendre cette musique !

Fin de semaine

J’ai  la flemme même de faire un copier/coller de l’article du Blog Notes officiel. Alors, il faudra vous contenter d’un simple lien. d’autant que pour finir la soirée, une petite chanson des Happy Mondays est en écoute.

FIN DE SEMAINE

Paul Kantner

Moins connu qu’un David Bowie, et pourtant, je suis certain que ce refrain vous évoque des souvenirs. Un de plus, cette année commence mal pour la musique (et le monde de l’art). Paul Canter co-fondateur du Jefferson Airplane, groupe précurseur du mouvement psychédélique a tiré sa révérence à 74 ans…



Je ne sais pas, mais il y a quelqu’un la haut qui prépare un album. Et qui recrute à marche forcée. :-(

Vous prendrez bien un peu d’Anton Bruckner !

Anton Bruckner, l’ultime Symphonie, la N°9, Karajan, le Philharmonique de Vienne. Forcément, on tombe dans le superlatif ! Puissance, ampleur, démesure, rigueur, romantisme… Chef-d’œuvre ! Et pourquoi je me réécoute ça ? À cause du Diable.

playlist variée

Hier, et encore aujourd’hui, avec mes tests (voir ici : soupe à la grimace sonore), j’ai posé sur la platine, sur les platines (CD et Vinyle) quelques albums, pris au pif, histoire de comprendre et pourquoi pas de trouver une solution ! Mais bon, le mystère reste entier. Donc, entre hier et aujourd’hui :

Wishbone AshIan McCullochDurutti ColumnSteve Ray Vaughan

Et puis pour finir la soirée, une autre version du Chant de La Terre de Gustav Mahler (merci à Diablotin). Et comme je ne suis pas comme tout le monde, j’ai même gravé les fichiers numériques de cette version sur un CD ! Je sais, je suis malade. Mais le son de mon pauvre MacBook Pro étant ce qu’il est…


Ce soir, je profite de la musique en long en large et en plaisirs sonores. Steve Ray Vaughan c’est quand même bon pour débuter ! Et on va s’envoler dans les astres avec Mahler, maintenant.

L’instant du jour…

Zuma

Je vous l’avoue, un petit souci de son avec la platine vinyle et c’est pour cette raison que je fais à nouveau tourner les CD sur la platine (l’autre platine). Je crois avoir identifié le problème, et j’ai besoin d’acheter un câble. Mais pour ça il faut que j’aille faire un tour en ville demain samedi.
Ce câble relie la platine à l’ampli, et il a l’âge de la platine sans aucun doute. Et je pense, j’espère que c’est lui le fautif. Parce que le son est moins fort sur une des enceintes. Et si j’inverse le branchement du rouge et du noir sur l’ampli, le défaut s’inverse (de droite vers la gauche et inversement). Bon, il ne faut pas exclure un souci avec la cellule de la platine Dual… Mais bon. Donc verdict rassurant demain… ou pas ! 



Donc, ce soir, après le retour du travail et quasiment 1h30 de trajet dans les bouchons entre Marseille et Aix en Provence, un petit disque histoire de se remettre les neurones à l’endroit. Juste un seul pour ce soir. Un petit Neil Young de derrière les fagots…

L’écoute de ce soir…

L’écoute de ce soir ;
après le Shout ! énergique et classe des Dogs, les voix graves et profondes de Leonard Cohen et de Mark Oliver Everett (Eels) ont pris le relais. Et pour terminer la soirée, une œuvre dont la lenteur fait du bien à l’âme, cette symphonie n°3 (pour soprano et orchestre) de Henryk Górecki.

Et puis, une exception dans mes habitudes, uniquement des CD, fait notable, non ? :-)